Oman


J’avais donc parlé d’un long week-end, et oui, samedi était également congé, donc levé tôt le matin et départ  pour Oman et plus particulièrement Kutwa, une Oasis référencée dans le « Off-Road », pour rappel le Off Road es LE guide à avoir pour découvrir les Emirats hors des sentiers batus. 

Nous voilà donc parti pour un long trajet. Premier stop à Al Ain pour s’acheter de quoi survivre durant l’après midi dans un mall ou en entrant on tombe sur une patinoire! Et oui, ils sont bien fou ces Emiratis. Après Al Ain, nous arrivons à la frontière Omanaise, il faut remplir de la paperasse pour sortir des UAE et également payer quelques Dhiram, on entre donc dans Oman mais au surprise: pas de poste frontière omanais?! On apprendra par après que celui-ci se trouve une vingtaine de km plus loin mais l’oasis se trouvant avant, nous n’y passerons pas et Théo n’aura pas son cachet d’Oman.

Pour décrire le paysage omanais, c’est assez facile : « il n’y a rien » comme en témoigne la photo ci-dessous.

Rien enfin si, une route asphaltée… et quand celle-ci se termine, cela signifie que vous êtes arrivé…

L’oasis de Kutwa est donc perché dans des colline au milieu de nulle part, on y trouve quelques champs, des dattiers et bien sûr des falaj (couloir d’irrigation). Au début on ne comprenait pas comment l’eau arrivait dans l’oasis. La solution est venu a la fin de la visite.

Arrivé en bordure d’oasis, surprise, on se trouvait au bord d’une falaise rocheuse, creusée par les eaux. Décors impressionnant que cet oasis percher au milieu de ces roches brulées par le soleil et le vent.

Dernière découverte dans l’oasis, une faille rocheuse au fond de laquelle s’écoule une source. Voilà donc d’où vient l’eau de l’oasis, celle-ci est pompée au fond du gouffre jusqu’au point eau du falaj, l’eau commence alors à suivre son chemin parmi les nombreux couloir fermé par des rocher et tissus.

Après 2-3 heures de balades nous prenons la route du retour afin de ne pas arriver trop tard à Abu Dhabi car le lendemain, Alex travaille 😉

Ce week-end s’est une nouvelle fois improvisé en une sortie “Off Road” à  la pointe de Oman tout à fait au Nord des Emirats.  Nous avions un week-end de 2jours, nouveauté depuis janvier, un samedi de congé par mois! Béranger et moi avons tout d’abord remonté les UAE jusque Ras Al Khaimah où travaille Thibaut Arnould, sur un chantier de Deme. C’est donc un collègue de Théo et il est sorti en même temps qu’elle.

Nous avons dormi dans sa Guesthouse le vendredi soir et sommes partis pour Oman le samedi matin. Arrivée à la frontière vers 11h30. On paie pour sortir des UAE, on paie pour rentrer en Oman et obtenir une assurance pour la voiture, pas mal de paperasses, on se rend compte de la simplicité des frontières européennes.

Quelques kilomètres plus loin, arrêt en haut d’une colline pour quelques photos de paysages. 

Descente ensuite sur Kaba dans la région de Mussandam. On s’arrête à un petit port et nous négocions une embarcation pour 3 heures pour aller dans les criques. Au début, les locaux étaient un peu rétissants, après une proposition intéressante de payement un pêcheur accepte de nous prendre directement.

 

A l’entrée dans la crique, 2 dauphins nous accueillent, ils passent à plusieurs reprises sous notre bateau. Nous n’avions jamais vu de dauphin d’aussi près!

Notre “capitaine” nous conduit par après autour d’une île dans un endroit qui regorge de poissons. On enfile nos masques et plongeons au milieu des poissons. Ceux-ci ne sont pas très grands mais jolis quand même. A ce qu’il paraît, il y a moyen de voir des requins à certains endroits, mais ce ne sera pas pour cette fois.

 

Nous rentrons après 3 bonnes heures de balade des plus dépaysantes. Après 4h de trajet, nous sommes de retour à Abu Dhabi, un nouveau week-end bien rempli se termine…

 

Mon premier week-end aux Emirats n’aura pas consité à visiter Abu Dhabi ou Dubaï. Béranger m’a proposé de l’accompagner avec Ruben (un néerlandophone travaillant sur SSF, chantier Sixco voisin au notre qui consiste en la construction d’une vingtaine de ponts) pour Hatta Pool dans Oman à la frontière des UAE.

 

Les Hatta Pool

 

Nous partons donc jeudi vers 17h après quelques courses, vers 20h on arrive à Hatta, il nous reste 10km jusque Hatta Pool mais impossible de trouver la route! Pas de panneau de signalisation, la population qui ne nous comprend pas… Finalement, avec quelques gestes, nous trouvons le chemin et rentrons dans Oman par une route en terre dans un état acceptable ne faisant pas trop souffrir la Lancer de Béranger. Nous comprenons tout de même pourquoi tant de gens  ont des 4×4.

 

A proximité du site, nous trouvons un endroit qui nous convientpour poser la tente. Barbecue et soirée étoilée avant de tomber de sommeil. La nuit ne fut hélas pas aussi calme que nous l’aurions voulu. 3h, une jeep passe et repasse en faisant vrombir son moteur à côté de la tente. 5h, des raffales de vents font s’envoler la toile suppérieure de la tente. Vers 7h, il commence a faire chaud, nous nous levons et commençons la visite du site. Comme le montre les photos, c’est fort aride et comme dirait Béranger c’est plus Hatta flaque que Hatta Pool… Ruben se lance quand même dans un petit plouf dans le seul endroit un peu profond.  Nous fûmes donc un peu déçus par rapport à l’attente mais surtout choqués par la saleté qui règnait sur le site, c’était une vrai poubelle, les gens ayant jeté bouteilles, cannettes, pots en plastiques…. Et cela alors que les rues des villes sont on ne peut plus propre!

 

 

Vers 10h, ça chauffe fort, on reprend la route. On fait un petit détour pour voir un petit barrage. Arrivé au dessus, on se demande son utilité… (voir photo ci-dessous.

 

barrage

 

Sur la route pour Hatta, une rencontre non commune nous attend:  des chameaux sur la route.  Des panneaux d’indication nous prévenaient pourtant de la chose.

panneau routier

 

les chameaux

Nous rejoignons par des routes de montagnes Jumeira sur la côté Est des UAE dannant sur  la mer de Oman. Rien d’exceptionnel, nous reprenons notre route vers Dubaï, arrêt dans un village pour le Friday Market. Arrivée vers 14h à la plage au Sud de Jebel Ali, à la frontière de l’Emirat de Dubaï et d’Abu Dhabi.  La majorité des gens viennent à la plage en voiture (4×4), ce qui signifie : Arrêter sa voiture au bord de l’eau pour ne pas devoir marcher sur le sable bouillant et pouvoir lorsqu’on arrive et repart s’amuser avec son 4×4. Température de l’eau autour des 27°, un air de vacance règne.

 

plage

 

Vers 16h30, on rentre sur Abu Dhabi pour une bonne douche avant un resto entre collègues (à 7) au Sheraton avec buffet à volonté pour la modique somme de 110 Dirham.  Ce chouette repas durant lequel on swichait du français au néerlandais et à l’anglais termina mon premier week-end aux UAE.

Un week-end bien rempli, le prochain sera plus calme ou plutot plus traditionnel avec un petit tour de découverte de Dubaï.